Projet d'accueil (extraits)
Le projet complet peut être obtenu sur demande.

 

Lignes directrices du projet pédagogiques

Extraits

 

A. PRINCIPE DE BASE :

 

Considérer le temps de la crèche comme une tranche de vie pleine de richesse.

 

Pour que cette tranche de vie se déroule aussi harmonieusement que possible, notre projet pédagogique sera basé sur le respect permanent des besoins fondamentaux de l’enfant, son rythme psychologique (besoin d’attachement mère-enfant, besoin de sécurité, besoin de socialisation et d’autonomie), son rythme biologique (boire, manger, dormir,…), son individualité.

 

Le milieu d’accueil évite toute forme de comportement discriminatoire basé sur le sexe, la race ou l’origine socioculturelle et socio-économique à l’encontre des enfants, des personnes qui les confient et des accueillantes.

 

Dans la mesure de ses possibilités, le milieu d’accueil favorise l’intégration harmonieuse d’enfants ayant des besoins spécifiques, dans le respect de leurs différences.

 

(…)

 

B. RENCONTRE DES PARENTS ET FAMILIARISATION :

 

A l’occasion de l’entretien visant à la première inscription, le projet d’accueil et le ROI sont remis aux parents. Ils sont invités à les lire et à les retourner à la maison pour accord.

 

Un rendez-vous est alors pris avec la directrice pour présenter le milieu d’accueil, l’équipe et l’environnement dans lequel nous évoluons. C’est l’occasion de faire connaissance avec les parents, de cerner leurs besoins et leurs demandes en matière d’éducation, d’établir un contact d’ouverture et de confiance  et de répondre à leurs questions et à leurs appréhensions.

 

La maison d’enfant prévoit une période de familiarisation pour chaque enfant quelles que soient les circonstances (âge, place dans la famille,…).
(…)

 

C. ORGANISATION TYPE D’UNE JOURNEE

 

1. L’ACCUEIL DU MATIN

 

Chaque enfant a ses habitudes, arrive généralement à la même heure, est accueilli par la même personne (sauf en cas de congé), ses propres rites sont respectés : dire « au revoir » aux parents, donner un bisou par la fenêtre ouverte, regarder la voiture s’éloigner,…

 

L’enfant arrive au plus tard à 10het aura pris son biberon et/ou son déjeuner.

 

L’accueil se fait individuellement. L’accueillante prend le temps de parler avec les parents, de leur demander comment va l’enfant, s’il a bien dormi… pour assurer la continuité entre le milieu familial et la crèche.
(…)

 

2. LES TEMPS DE JEUX

 

Les jeux sont indispensables au développement de l’enfant tant sur le plan individuel que collectif.

 

Le jeu aide à la socialisation de l’enfant, c’est-à-dire à son intégration dans le groupe dans lequel il évolue.

 

♦ Afin d’assurer l’épanouissement de chacun, la maison d’enfants
  propose :

  • Des espaces modulables ;
  • Ces espaces sont répartis suivant les âges (et leur développement) : 2 sections (les petits jusque plus ou moins 18 mois et les grands jusque 3 ans).
  • Des jeux adaptés en nombre suffisant ;
  • Un espace ajusté en fonction du développement des enfants et en fonction de leur activité, mais aussi de manière à limiter les interdits ;
  • Un matériel sécurisé et en bon état ;
  • Un jardin agréable.

 

(...)

 

Les coins jeux sont bien éclairés et peu isolés. Les tapis, les coussins, les décorations …créent une ambiance agréable.
(…)

 

Il est intéressant aussi de disposer d’espaces modulables : un coin cuisine pour donner à manger à son bébé ou un coin avec des coussins pour se reposer et lire un livre…Ecouter de la musique et danser peut être aussi très agréable.

 

Les activités sont choisies en fonction de l’âge et des différents stades de développement des enfants. Il va de soi que l’enfant peut quitter une activité selon son intérêt.

 

♦ Lorsque le temps le permet un magnifique jardin est à disposition
  des enfants, avec de nombreux vélos, trotteurs,…Mais aussi un
  bac à sable, des toboggans,…

  Les promenades sont aussi bien venues…

 

(…)

 

3. LE REPAS :

 

3.1. En général


En accord avec les parents, les repas des tous petits se donnent à leur propre rythme biologique. Plus tard, au fur et à mesure que l’enfant découvre d’autres centres d’intérêt, ce moment prend une signification particulière, cela devient une activité qui reste importante mais surtout un moment d’échanges privilégié. Cet échange peut se faire avec la puéricultrice qui donne le repas mais aussi, pour les enfants un peu plus âgés, avec le petit copain qui partage celui-ci. Ces moments de la journée peuvent être perçus comme des périodes de détente et de bonne humeur.

 

Chaque matin, les puéricultrices calculent le nombre de repas à préparer. Ils seront concoctés ici même : repas moulus pour les plus petits, ou repas en morceaux pour les plus grands, suivant leurs développements.

 

Les repas prévus sont : le dîner et le goûter. Les biberons et laits en poudre sont apportés par les parents.

 

Certains régimes appropriés seront préparés en cas de nécessité par les parents, (diarrhée, allergie, repas végétariens,…).
Concernant les allergies, les repas spécifiques seront préparés par la maison d’enfants si leur nécessité est certifiée par une prescription du médecin.

 

Nous avons le souci de choisir des aliments frais et variés suivant la saison, qui seront mis au congélateur afin d’en profiter toute l’année.
Chaque mois, les menus sont affichés pour permettre aux parents d’en prendre connaissance aisément, ils sont également disponible sur le site de l’A.S.B.L.
 (…)

 

Les biberons d’eau sont distribués après le potage et les repas mais aussi à la demande. De l’eau est proposée plus fréquemment en période de grosse chaleur.

 

Les enfants reçoivent de l’eau sans ajout de sucre sous quelque forme que ce soit.

 

4. LA SIESTE :

 

Tout aussi important que la nourriture, le repos ne pourra être réparateur que s’il est entouré de conditions optimales, de calme et de bien être (coin repos, musique douce, couffin, lit ou hamac selon l’âge et leur doudou).

 

(…)

Les enfants dorment dans des lits cages, dans les chambres.  Ils sont répartis dans 4 chambres en fonction de leurs rythmes de sommeil.

 

(…)

 

5. L’ACCUEIL DES PARENTS LE SOIR

 

Les parents sont parfois pressés le matin et sont souvent plus disponibles le soir. On en profite alors pour parler avec eux, pour écouter leurs craintes et leurs interrogations ou partager les progrès de leur enfant.

 

La puéricultrice leur explique la journée de l’enfant. Il est important que les parents sachent si l’enfant a bien mangé, bien dormi,… afin qu’eux aussi puissent assurer une continuité entre la crèche et le milieu familial. D’où l’importance de notre feuille de communication et du cahier de bord.

 

Certains parents sont parfois un peu angoissés. Les puéricultrices  essayent alors de les rassurer et s’ils le désirent, ils peuvent téléphoner à n’importe quel moment de la journée. Il faut créer un climat de confiance et d’écoute. Il importe cependant de conserver avec eux une relation « professionnelle », respectueuse de la place de chacun pour le maintien de la qualité de la relation à l’enfant.

 

6. L’APPRENTISSAGE DE LA PROPRETE

 

Vers 18-20 mois, suivant leur développement, les enfants passent dans la section des grands. Chacun d’eux possède alors un petit pot qui lui est réservé.
(…)

 

D. LES REGLES DE VIE

 

Le milieu d’accueil est aménagé de manière à limiter au maximum les interdits. Il n’existe rien de dangereux pour l’enfant. 

 

La maison a défini des règles de vie à l’égard des autres et des objets. Celles-ci sont adaptées à l’âge et évoluent en fonction de leurs compétences et de leur aptitude à comprendre.

 

On peut définir trois grandes catégories de règles :

  1. qui assurent la protection de l’enfant :
    tout le monde y est soumis (y compris l’adulte), elles ne sont pas négociables. Ex : la sécurité, l’intégrité physique de soi et des autres, le respect des objets ;

 

  1. qui répondent aux besoins vitaux de l’enfant :
    elles sont relatives, propres à chaque situation mais sont limitées par la vie en groupe. Ex : le besoin de sommeil plus ou moins important, l’alimentation saine et variée adaptée à l’âge,…
  1. qui permettent la vie en société :
    elles assurent le respect et la relation aux autres et permettent la vie en communauté. Ex : respect du sommeil d’autrui, rester à table jusqu’à ce que tous les copains aient terminé de manger, se montrer poli…

 

Ceci étant, quoique fassent les puéricultrices pour expliquer ces règles, elles ne sont pas toujours respectées. Il faut souvent répéter, reformuler, parfois de manière plus compréhensible.

 

(…)

 

 

asbl Mes p'tits copains d'abord© 2009
www.mesptitscopainsdabord.be